Samia ADRAR : Semelle piézoélectrique connectée pour applications médicales

Thèse débutée en octobre 2019

Directeurs de thèse : Raynald SEVENO, Mohammed EL GIBARI (CUTE)

Résumé: Le sujet de cette thèse s’inscrit dans la problématique de la santé du futur, avec comme objectif le suivi du patient à domicile via des outils adaptés à sa pathologie. Dans ce contexte, ce projet de thèse va consister en l’étude un dispositif de suivi de la marche (basé sur des capteurs piézoélectriques flexibles développés à l’IETR) d’un patient, afin de détecter précocement l’aggravation d’une maladie chronique comme la Bronchopneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) ou le diabète qui s’accompagnent de troubles de la déambulation. Il existe déjà des dispositifs de suivi de la marche, notamment pour les sportifs, avec des capteurs implantés dans des chaussures. Les informations retirées sont généralement la position GPS et la vitesse, mais pour recueillir des données indispensables à un suivi médical, comme la dynamique de l’équilibre ou encore les  variations d’appui du pied, des tapis instrumentés sont utilisés. Ce type de matériels présente des inconvénients (encombrement, prix, absence de mobilité) qui limite leur dissémination et un suivi régulier du patient. De plus, ces modèles de série ne sont pas prévus pour le développement de la recherche fondamentale. L’originalité du travail de thèse réside à la fois dans l’approche de la conception du dispositif de suivi de la marche, car réalisée directement en concertation avec un médecin du CHU de Nantes et un podologue, et dans la portabilité du dispositif qui devrait à terme permettre le suivi d’un patient à domicile.