Institut d'Électronique et de Télécommunications de Rennes
UMR CNRS 6164

| ENT |






Accueil du site > Accueil > Actualités

Soutenance de thèse

Yue Huang soutient sa thèse intitulée :

Traitements tomographiques de données SAR polarimétriques et interférométriques pour la détection d’environnements urbains et forestiers.

le lundi 30 mai 2011 à 14 h 00, en salle des thèses de l’université de Rennes 1, Campus de Beaulieu

Résumé :

Cette thèse aborde le traitement tomographique de données SAR polarimétriques et interférométrique (PolInSAR) pour la télédétection d’environnements urbains et forestiers, ainsi que pour la caractérisation d’objets intégrés dans des milieux volumiques. Divers modèles de données MB-PolInSAR sont rigoureusement formalisés en considérant les propriétés statistiques de réponses de diffuseurs. Les méthodes à sous-espaces sont proposées pour adaptativement traiter des diffuseurs de différentes natures. Basé sur l’étude du sous-espace du bruit, un estimateur polarimétrique est développé ainsi qu’une solution analytique qui permet de réduire très fortement la complexité de calcul. Une méthode basée sur l’autofocalisation est développée pour corriger automatiquement les erreurs de phases interférométriques dues à des fluctuations de trajectoires de vol et puis améliorer la focalisation tomographique. Les données acquises en bande L en con-figuration dual-base entièrement polarimétrique sont utilisées pour illustrer l’efficacité de l’estimateur adaptatif polarimétrique et la méthode de la correction automatique de phase dans le cadre de l’étude d’environnements urbains. Pour la télédétection forestière, une approche tomographique hybride est proposée afin d’estimer la biomasse. En utilisant des données MB-PolInSAR en bande P, la hauteur des forêts tropicales et la topographie du terrain sous-jacent sont précisément estimés par l’approche hybride proposée. Les méthodes en sous-espaces sont insérées dans une nouvelle approche de détection d’objets intégrés dans des milieux volumiques qui permet de séparer la réponse d’un objet de l’environnement qui l’entoure. Sa performance est démontrée en utilisant des données simulées et d’autres acquises en bande L.

Pour en savoir plus.






Départements et équipes de recherche
>
Top