Institut d'Électronique et de Télécommunications de Rennes
UMR CNRS 6164

| ENT |






Accueil du site > Accueil > Venir travailler à l’IETR > Offres de Thèses

Amélioration du traitement de données en guerre électronique radar - Approche multidimensionnelle et multi-sources et procédés d’analyse prédictive et décisionnelle issus du domaine Big-Data

Début : septembre-octobre 2017

Durée : 3 ans

Lieu : Polytech Nantes

Financement : convention CIFRE DÉFENSE, le candidat devra donc avoir la nationalité française

Date limite de candidature : avril 2017

Correspondant : Pascal CHARGE

Brève description du sujet :

Le traitement de données en guerre électronique radar regroupe l’ensemble des processus algorithmiques élaborés à partir de l’interception d’un signal par un système d’écoute passive ou Moyen de Reconnaissance Electronique (exemples de MRE : systèmes ESM, systèmes ELINT ou COMINT, systèmes d’auto-protection). Son objectif est d’aboutir à la caractérisation fine de l’émission radar à laquelle se rattache ce signal, afin de pouvoir l’identifier, le localiser voire connaître son évolution dans le temps.

Le traitement de données mis en œuvre exploite, outre la métrologie, de nombreuses sources d’informations telles des librairies techniques décrivant les caractéristiques des émissions radar par paramètres ou séquence de fonctionnement, des données de renseignement répertoriant les plates-formes connues ainsi que leur dotation en dispositifs radar, des fichiers tactiques mis à jour régulièrement voire en temps réel, disposant des positions connues des émetteurs fixes ou mobiles ainsi que des capacités adverses.

Les MRE radar sont désormais confrontés à des environnements électromagnétiques de plus en plus denses voire complexes, en raison de la diversification des missions des porteurs hôtes, de l’évolution de la menace radar diluant plus aisément l’émission de formes d’ondes selon le triptyque [temps-fréquence-niveau], mais aussi du durcissement des conditions d’interception dû en partie à l’utilisation toujours plus grande du spectre radioélectrique. Cette nouvelle donne laisse entrevoir des faiblesses inéluctables du traitement de données radar actuel, dont les performances et la robustesse ne sont pas dimensionnées pour satisfaire conjointement à ces multiples contraintes.

La finalité de ces travaux de thèse concerne l’amélioration globale du traitement de données en guerre électronique radar. Dans cette optique, plusieurs axes d’améliorations pourront être envisagés, afin d’introduire de nouvelles approches dans l’exploitation et le traitement de signaux électromagnétiques.






Départements et équipes de recherche
>
Top