Institut d'Électronique et de Télécommunications de Rennes
UMR CNRS 6164

| ENT |






Accueil du site > Accueil > Actualités

Soutenance de thèse

Antoine THOMET soutient sa thèse intitulée :

Amélioration et accélération de l’Optique Physique Itérative pour le calcul de SER de cavités complexes - Improvement and acceleration of Iterative Physical Optics for computation of RCS of complex cavities

le mercredi 28 octobre 2015 à 14h15 à Polytech Nantes amphi A2 bât IRESTE.

Résumé :

Ce manuscrit est consacré au calcul de la Surface Equivalente Radar (SER) de cavités de formes complexes dont les dimensions sont grandes devant la longueur d’onde. De nombreuses méthodes ont été développées pour un tel calcul, et l’IPO (Iterative Physical Optics) a été retenue pour son compromis intéressant entre précision et temps de calcul. Il s’agit d’une méthode asymptotique basée sur la résolution itérative des équations intégrales des champs électromagnétiques par l’Optique Physique. Les travaux de cette thèse ont pour but d’améliorer l’IPO, en termes de précision et de temps de calcul.

La première contribution originale de cette thèse repose sur une étude détaillée du phénomène d’ombrage, qui a un impact important sur la précision du calcul. La méthode d’ombrage physique a alors été développée, basée sur les équations intégrales des champs pour des objets couplés, et sur le rayonnement en zone d’ombre avec l’Optique Physique. Elle a été testée et comparée aux approches classiques pour des cavités et des surfaces ouvertes.

La seconde contribution originale de cette thèse repose sur l’accélération de l’IPO, basée sur une technique de compression matricielle. Le formalisme matriciel de la méthode IPO a alors été établi et optimisé, et l’algorithme de compression ACA (Adaptive Cross Approximation) ainsi que sa version recompressée RACA, ont alors été appliqués aux matrices d’interactions impliquées dans l’IPO. De plus, le calcul a pu être accéléré par l’application de la S-IPO, qui consiste à découper une cavité en tronçons pour y appliquer l’IPO. Les nombreuses simulations ont montré un gain en temps de calcul et une réduction de l’occupation mémoire.

Pour en savoir plus.






Départements et équipes de recherche
>
Top