Institut d'Électronique et de Télécommunications de Rennes
UMR CNRS 6164

| ENT |






Accueil du site > Accueil > Actualités

Soutenance de thèse

Catherine SOLADIE soutient sa thèse intitulée :

Représentation Invariante des Expressions Faciales Application à la Reconnaissance Multimodale d’Emotions

le vendredi 13 décembre 2013 à 14h00, en salle de conférence, à Supélec, Campus de Rennes.

Résumé :

De plus en plus d’applications ont pour objectif d’automatiser l’analyse des comportements humains afin d’aider ou de remplacer les experts qui réalisent actuellement ces analyses. Cette thèse traite de l’analyse des expressions faciales qui fournissent des informations clefs sur ces comportements.

Les travaux réalisés portent sur une solution innovante permettant de définir efficacement une expression d’un visage, indépendamment de la morphologie du sujet. Pour s’affranchir des différences de morphologies entre les personnes, nous utilisons des modèles d’apparence spécifiques à la personne. Nous proposons une solution qui permet à la fois de tenir compte de l’aspect continu de l’espace des expressions et de la cohérence des différentes parties du visage entre elles. Pour ce faire, nous proposons une approche originale basée sur l’organisation des expressions.

Nous montrons que l’organisation des expressions, telle que définie, est universelle et qu’elle peut être efficacement utilisée pour définir de façon unique une expression : une expression est caractérisée par son intensité et sa position relative par rapport aux autres expressions. La solution est comparée aux méthodes classiques basées sur l’apparence et montre une augmentation significative des résultats de reconnaissance sur 14 expressions non basiques. La méthode a été étendue à des sujets inconnus. L’idée principale est de créer un espace d’apparence plausible spécifique à la personne inconnue en synthétisant ses expressions basiques à partir de déformations apprises sur d’autres sujets et appliquées sur le neutre du sujet inconnu. La solution est aussi mise à l’épreuve dans un environnement multimodale plus complet dont l’objectif est la reconnaissance d’émotions lors de conversations spontanées. Les résultats montrent que la solution est efficace sur des données réelles et qu’elle permet l’extraction d’informations essentielles à l’analyse des émotions. Notre méthode a été mise en œuvre dans le cadre du challenge international AVEC 2012 (Audio/Visual Emotion Challenge) où nous avons fini 2nd, avec des taux de reconnaissance très proches de ceux obtenus par les vainqueurs. La comparaison des deux méthodes (la nôtre et celles des vainqueurs) semble montrer que l’extraction des caractéristiques pertinentes est la clef de tels systèmes.

Pour en savoir plus.






Départements et équipes de recherche
>
Top