Propagation dans les chaussées pour une application GPR

Le passage intense de véhicules peut endommager la chaussée créant alors des fissures en profondeur. Ainsi, la chaussée peut-être représentée géométriquement par un empilement de trois interfaces rugueuses séparées par des milieux homogènes. Par un sondage GPR, il est alors possible de détecter ce défaut. A l’aide d’une méthode rigoureuse, la réponse temporelle d’une telle structure a été calculée, permettant ainsi de générer des données synthétiques alimentant des algorithmes de traitement inverse. L’originalité de la méthode est sa capacité à calculer la contribution de chacun des échos émanant des différentes strates de la couche (figure de droite; le signal d’excitation est un Ricker centré sur la fréquence 4 GHz. Ce travail se poursuit dans l’ANR ACIMP.