Projet ANR Cyclope

Dans un contexte de transition énergétique, le développement d’une mobilité douce est devenu un enjeu de société, le système vélocipédique fait partie de ces solutions. En ville, les aménagements ne sont pas toujours favorables à la cohabitation entre les modes de transport, comme les vélos et les autobus. L’objectif est de proposer des équipements de sécurisation pour les cyclistes en lien avec des dispositifs d’avertissement pour les conducteurs de bus. Le moyen préconisé dans CYCLOPE est l’exploitation des signaux radios émis par le bus (signaux de communication vers son terminal de contrôle ou signal radar) à l’aide de dispositifs électroniques compacts embarques sur le vélo. Le but est d’apporter des informations au cycliste, au conducteur de bus et aux automobilistes circulant dans la voie adjacente à celle du couloir de bus afin qu’ils adoptent les comportements appropries. Il ne s’agit donc pas de déployer une nouvelle liaison radio ni de modifier les systèmes radar actuels mais bien de tirer parti de signaux déjà présents (que l’on détourne de leur fonction initiale ou dont on améliore l’efficacité) au moyen de dispositifs bas coût intègres dans l’équipement du cycliste.