IETR, unité mixte de recherche – UMR 6164

L’IETR est un laboratoire public de recherche spécialisé dans le domaine de l’électronique et des technologies pour le numérique.

Structuré en 6 départements et 12 équipes thématiques de recherche, les travaux que nous menons adressent de multiples défis scientifiques majoritairement liés à la transformation numérique de la société, mais aussi à ses transitions en matière d’environnement, d’écologie, d’énergie et de santé. Résolument ouvert vers le partenariat et la recherche collaborative, l’IETR est un partenaire de choix dans ses domaines d’expertises.;

Implanté en Bretagne (Rennes, Saint-Brieuc, Lannion, Coëtquidan) et en Pays de la Loire (Nantes, Angers, La Roche sur Yon), l’IETR rassemble plus de 350 collaborateurs issus des 5 établissements et organismes tutelles du laboratoire (CNRS (INSIS et INS2I), CentraleSupélec, INSA Rennes, université de Nantes, et université de Rennes 1) ; l’IETR accueille également des chercheurs et enseignants-chercheurs d’autres établissements et associés par convention d’accueil.

Un large spectre de recherche autour de l’électronique, des télécommunications, et des technologies pour le numérique

Les principaux domaines d’expertises de l’IETR s’étendent du matériau pour le numérique au système. Ils couvrent les principaux champs disciplinaires suivants : 

  • Les antennes & dispositifs hyperfréquences sur un très large spectre de fréquences s’étendant de quelques MHz jusqu’au sub-THz ;
  • La CEM et l’électromagnétisme pour le biomédical ;
  • Les matériaux multifonctionnels pour la miniaturisation, la reconfigurabilité, les communications, ou encore la récupération ou le stockage d’énergie ;
  • Les microtechnologies et les microcapteurs selon deux filières (silicium basse température, électronique organique) pour l’étude de circuits ou de microcapteurs ;
  • Les systèmes de communications numériques et les traitements associés, ainsi que l’électronique connectée et les systèmes embarqués ;
  • La télédétection, l’imagerie multimodale et les problèmes de propagation (indoor, outdoor, propagation en milieux complexes) ;
  • L’analyse et le traitement de l’image (compression, prototypage, cryptographie et sécurité des contenus, analyse multimodale, analyse des émotions) ;
  • L’automatique (commande prédictive, commande adaptative, gestion de l’énergie).
     

Des recherches basées sur des moyens expérimentaux exceptionnels

La conduite de la majorité de nos travaux s’appuie sur la démonstration de preuves de concepts rendue possible grâce à un large ensemble de plateaux techniques et plateformes métrologiques ou technologiques, parfois uniques dans le domaine académique à l’échelle nationale ou européenne. 


Ces infrastructures expérimentales, ouvertes aux collaborations de recherche et/ou aux prestations de service, concernent la métrologie hyperfréquence (de quelques MHz au sub-THz), l’électronique et le prototypage associé (plateformes M²ARS, QOSC et DIRAC), l’ingénierie multimodale aéroportée (plateforme PIMA), tes technologies radio HF (plateau ME-RISE de Monterfil), les microtechnologies (plateforme NanoRennes, et CCMO pour le volet formation) et les matériaux multi fonctionnels (plateforme MATRIX), les systèmes électroniques et les systèmes embarquées (plateformes Objets connectés et MobBI), l’analyse et le traitement d’images (plateforme DIVA et plateau Imagerie hyperspectrale), la cybersécurité matérielle (plateforme Cyber-élec et plateau Smart & secure room).