INVENT’IST

Le CPER Invent’ist est un projet régional du CPER 2007-2013, coordonné par l’IETR UMR CNRS 6164.

Le projet CPER INVENT’IST se positionne en tant que pôle de recherche en Mathématiques et Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (Maths-STIC) rassemblant les acteurs majeurs de l’enseignement supérieur, de la recherche académique et industrielle ainsi que le tissu industriel autour d’un ensemble de thématiques scientifiques cohérent en terme de politique scientifique et de synergies déjà constituées entre autres autour des quatre pôles de compétitivité bretons. Il intègre également des thématiques d’interfaces essentiellement centrées sur le domaine STIC-Biologie.

Le projet Invent’Ist se traduit par 3 sous-projets mis en place au sein de l’IETR UMR CNRS 6164.

 

Technocap

Il s'agit d'une plateforme technologique pour les microcapteurs.

Delecbio

Détection ELECtronique d’espèces chimiques et BIOlogiques.

Le projet du CPER 2007-2013 « Invent’Ist – Delecbio » a permis la réalisation d’un prototype de biopuce électronique basé sur des capteurs montés en matrice. Les intérêts de cette biopuce sont la grande sensibilité, la sélectivité, la rapidité et la fiabilité de ses réponses.

Deux domaines de la biologie sont particulièrement visés par le projet :

  • celui de la reconnaissance de séquences d’ADN et de ses différentes mutations qui présente une large gamme d’applications clinique, environnementale et nutritionnelle. En particulier, le présent capteur offre un chemin direct pour le suivi électrique de l’hybridation de l’ADN.
  • celui de la détection très rapide, extrêmement sensible et peu coûteuse de protéines d’intérêt pour l’aide au diagnostic et au criblage.

Ce projet Délecbio a donc conduit au développement et à l’optimisation de capteurs à base de transistors à grille suspendue pour la détection de pH, d’ADN ou de protéines. Ces capteurs ont pu être développés en réseau, associés à des réseaux fluidiques, externes ou directement intégrés aux dispositifs. Une nouvelle génération de capteurs à base de nanofils a été spécifiquement étudiée pour la reconnaissance ADN. Plusieurs contrats industriels sont issus de ces recherches (transfert de technologie, application en élevage ou dans le domaine médical). Des collaborations nationales ou locales ainsi que des projets de type ANR ont été menées en lien ou à la suite de ce projet DELECBIO. 

CTDRF-ITS

Conception et Test de Dispositifs Radio-Fréquences pour les véhicules communicants et infrastructures intelligentes

Le but de ce projet est de doter la Bretagne et les Pays de la Loire, et de manière plus générale les communautés académique et industrielle nationales, d’un équipement de niveau international dédié à la caractérisation de dispositifs rayonnants de 18GHz à 300GHz. Son ambition est de pouvoir prendre en charge des structures allant du capteur intégré au dispositifs hyper-focalisants, de l’antenne passive aux systèmes reconfigurables. Les applications couvertes concernent des domaines d’intérêts majeurs : réseaux numériques domestiques à très haut débit, systèmes d’aide à la conduite, antennes reconfigurables pour objets communicants, ...

L’évolution de cette plate-forme, basée sur l’implémentation d’une nouvelle technique de mesure, présente donc des objectifs multiples :

  • doter les communautés académique et industrielle nationales d’un équipement d’excellence.
  • affirmer l’implication forte de la région Bretagne dans le domaine des TIC.
  • accompagner l’évolution des activités de recherche de l’institut.

Ce projet est basé sur l’intégration d’un réflecteur dans la plate-forme existante afin de pouvoir prendre en charge la caractérisation de dispositifs rayonnants à fort gain. Ce réflecteur est utilisé pour générer une zone de mesure cylindrique de 60 cm de diamètre et de 60 cm de profondeur dont la taille est optimale par rapport aux dimensions de la chambre de mesure. Ce type de base de mesure, dit de type compact, est classiquement utilisé pour la caractérisation d’antennes sur satellite, permettant ainsi la caractérisation de structures électriquement grandes au sein d’une infrastructure de dimensions réduites. Les précisions d’usinage imposées pour la réalisation de ce réflecteur permettent son utilisation jusqu’à 300GHz. L’ensemble de le base de mesure a également été pourvu d’un système d’asservissement thermique permettant la minimisation des effets des variations de température sur les équipements de mesure et sur la géométrie du réflecteur.