Signal & Communications Department (SC)

Le Dpt S&C porte pour l’IETR les thématiques du traitement du signal, de l’algorithmie, des communications numériques et des systèmes électroniques embarqués incluant la réalisation de plateformes de prototypage pour répondre aux besoins des futurs systèmes de transmissions radio.

Cohérence thématique

Le département Signal & Communications est composé de deux équipes : l’équipe SCEE (regroupant des personnels de CS et un personnel de UR1) et l’équipe SYSCOM (regroupant des personnels du CNRS, de l’INSA Rennes et de UN). La cohérence thématique des deux équipes s’articule autour des axes suivants : les systèmes de communications numériques avec des études algorithmiques et de traitement du signal et celui des systèmes électroniques embarqués de communication incluant la réalisation de plateformes de prototypage pour démontrer la faisabilité et la pertinence des nouveaux concepts et algorithmes développés.

Synergies

Les deux équipes (SCEE et SYSCOM) collaborent et développent leurs complémentarités à travers de nombreux objets. Le Labex Cominlabs à travers le projet TEPN (Towards Energy Proportional Network) est un des exemples de cette synergie. Dans ce projet deux thèses ont notamment été co-encadrées par des personnels de SYSCOM (INSA) et SCEE (CS et UR1) et ont mené à des développements sur accès opportuniste au spectre pour la radio intelligente ainsi que sur l’amplification de puissance de signaux OFDM. D’autre part, les membres de SYSCOM (UN) et SCEE (CS) ont travaillé ensemble sur le projet collaboratif FUI APOGEES visant à associer des techniques de linéarisation et de facteur de crête pour les émetteurs radio. Par ailleurs, les deux équipes ont œuvré conjointement à la vie scientifique du laboratoire, notamment par leur implication commune au sein de l'axe transversal "mmWave" dans lequel elles ont pu réfléchir à des problématiques communes autour de la montée en fréquence des systèmes communicants. Les deux équipes ont su de plus se coordonner efficacement pour mettre en place la plateforme « objets connectés » dont l’objectif est le développement et la valorisation de leurs expertises en concernant le prototypage des couches physiques, l’ultra faible consommation des systèmes communicants, les infrastructures et le traitement du signal pour l’IoT.

Positionnement, prospective et partenariats

Fort d’une quarantaine d’enseignants-chercheurs permanents dans les thématiques des systèmes de communications et des systèmes embarqués, le Département représente sur le plan national une taille très importante ce qui lui permet de couvrir un spectre très large d’activités via des collaborations internationales pérennes à travers par exemple des co-tutelles de thèse, des implications régulières dans des projets collaboratifs nationaux (FUI, ANR), des organisations de conférences et colloques nationaux et internationaux et une animation de la recherche à travers des responsabilités de groupes de recherche et de sociétés savantes. Sur le plan régional, le Département est également très impliqué au sein de l'IRT (Institut de Recherche Technologique) Bcom avec le suivi de travaux de recherche dans le laboratoire interface-réseaux à travers la mise à disposition d’EC permanents (CS, INSA et UR1). La diversité de ses compétences de la modélisation théorique à la mise au point de démonstrateurs lui permet d’être présent et force de proposition dans quasiment tous les secteurs des télécommunications : la téléphonie mobile (5G), les objets connectés (IoT), les réseaux de diffusion numérique (DVB-T2, ATSC3.0), la télémétrie, les communications millimétriques et THz, les communications par lumière visible (LiFi) ou encore la sécurité et la fiabilité des systèmes embarqués.

Innovation, impact, résolution des problèmes posés par les acteurs socio-économiques

Les synergies développées ont permis de placer le Département en position de force pour proposer des réponses aux nouveaux défis auxquels les télécommunications doivent faire face : la nécessaire sobriété numérique et la recherche permanente d’un compromis efficacité énergétique/efficacité spectrale, la montée  progressive en fréquence des systèmes de communications, la nécessaire flexibilité et reconfiguration des équipements et des réseaux et enfin les enjeux liés à l’augmentation croissante des capacités d’intégration des architectures numériques. Pour ces raisons, le Département a pu tisser un réseau de relations riches et diversifiées et de confiance avec des partenaires industriels à travers de nombreux contrats collaboratifs ou des thèses CIFRE.

Mots clés du Département

Mots clés du Département

Systèmes de communications, systèmes MIMO, communications numériques, traitement du signal, optimisation spectrale et énergétique, apprentissage, radio intelligente et radio logicielle, prototypage, méthodologie de conception, sécurité matérielle, réseaux hétérogènes